I. Les projets

Les projets décrits ici sont ceux dont la construction au moins a débuté après 1945, et non pas ceux qui ont été en service après cette année.

1. Sous-marins à propulsion nucléaire

Sous-marins lance-missiles balistiques

Sous-marins lance-missiles aérodynamiques

Sous-marins d'attaque et multi-missions

   

On distingue pour ces sous-marins plusieurs générations

Génération

balistiques

aérodynamiques

attaque

1ère

658

701

659

675

627 / 627A

645

2ème

667A

667AM

667B

667BD

667BDR

667BDRM

661

670 / 06704

670M

667AT

667M

671

671V

671K

671RT

671RTM / RTMK

3ème

941

 

949

949A

705

705K

685

945

945A

971

 

2. Sous-marins à propulsion autre que nucléaire

Sous-marins lance-missiles balistiques

Sous-marins lance-missiles aérodynamiques

Sous-marins d'attaque et multi-missions

 

3. Autres types de sous-marins

 

II. Une tentative de bilan

Encore en travaux !!!

 

C'est réellement l'âge d'or de la composante sous-marine de la flotte soviétique. Même si les succès remportés ne la classe pas parmi les plus efficaces, elle connaît un développement fulgurant.

Diagramme n°8

L'outil industriel de l'URSS a énormément souffert, et particulièrement à l'ouest, région la mieux outillée pour la construction de sous-marins. L'arrêt de production de sous-marins conçus avant et pendant la 2 ème GM ne s'arrête qu'en 1953, la première unité du premier projet conçu post conflit n'est mise en service qu'en 1951. Les effectifs mis en ligne privilégient alors la quantité, avec des projets aux dimensions incroyables: 215 unités pour le seul projet 613, ce qui constitue un record difficilement égalable à l'avenir. (Gorshkov: "La quantité est en soit une qualité".)

Au cours de la période, 819 sous-marins sont mis en service, pour un tonnage total de 2 294 357 t. 1988 voit la mise en service du 1000ème sous-marin construit en Russie / URSS, le K-117 du projet 667BDRM. Le 100ème sous-marin à propulsion nucléaire du chantier SEVMASH, le TK-12 du projet 941, est mis en service en 1984. 

Diagramme n°9

Le tonnage moyen fait aussi preuve d'une croissance impressionnante, comme le montre le diagramme ci-dessus. Le creux des années 49-50 s'explique clairement par les destructions subies par les chantiers pendant la guerre mondiale. Il reste quasiment stable entre 1953 et 1958. Puis tout s'accélère. Il double entre 1958 et 1959, dépasse 4000 t dès 1968 et atteint 7368 t en 1975 (en tonnage pondéré). Le record est de nouveau  battu en 1985 (10525 t pondérées) et 1987 (10848 t pondérées). Le maximum est atteint en 1992.

On se trouve là face à deux phénomènes bien distincts. A partir de 1959, et jusqu'en 1975, on constate l'accroissement continu du tonnage des unités mises en service, leur nombre restant relativement important. Les pointes de 1985 et 1987 s'expliquent elles par une construction en faible nombre de bâtiments au tonnage important, avec la mise en service simultanée d'un projet 941 Akula / Typhoon et d'un projet 667BDRM Delfin / Delta IV. Le phénomène est encore plus flagrant avec 1992 et la mise en service de deux projets 949A Antey / Oscar II et de deux projets 971 Shchuka B / Akula.


 
Diagramme n°10

Légende

SSBN : sous-marin lance-missiles balistiques à propulsion nucléaire

SSGN: sous-marin lance-missiles aérodynamiques à propulsion nucléaire

SNA: sous-marin nucléaire d'attaque

SSK: sous-marin d'attaque à propulsion non nucléaire (Diesel - électrique)

SSB: sous-marin lance-missiles balistiques à propulsion non nucléaire

SSG: sous-marin lance-missiles aérodynamiques à propulsion non nucléaire

 C'est l'âge d'or de l'expansion explosive, mais c'est aussi celui de la diversification, provoquée par l'apparition de la propulsion nucléaire et du missile, qu'il soit aérodynamique ou balistique.  

Le diagramme n°10 montre que dès 1959, de profondes modifications vont affecter la composition du tonnage mis en service.  Cette année là, les premières unités à propulsion nucléaire et les premières conçues dès l'origine pour l'emport de missiles balistiques sont mises en service. La fonction stratégique devient alors prédominante, avec la mise en service dès 1960 de sous-marins nucléaires lance-missiles aérodynamiques. Le recours à la propulsion nucléaire devient prépondérant. La construction de sous-marins d'attaque à propulsion classique va certes diminuer, mais n'est pas interrompue. Et ce, à l'opposé de la plupart des grandes marines occidentales.

Pour les sous-marins lance-missiles balistiques à propulsion nucléaire (SSBN), après un premier pic centré autour de 1960, les mises en service reprennent de plus belle pour rester prédominantes jusqu'en 1990. Le tonnage des SSBN passe ainsi de 4080 tonnes pour les projets 658 à 22300 pour les Léviathans de mers que sont les projets 941. 90 SSBN sont mis en service.

Les sous-marins lance-missiles aérodynamiques à propulsion nucléaire constituent le deuxième groupe par ordre d 'importance. Leur mission stratégique initiale d'attaque d'objectifs terrestres disparaît à la fin des années 60 pour prendre en compte une menace jugée plus importante, celle des groupes aéronavals de l'ennemi qualifié de probable, les États-Unis d'Amérique. L'évolution du tonnage est là encore impressionnante, puisqu'elle passe de 3768 t à 14700 t des projets 659 à 949A. Le tonnage des dernières unités est tel qu'il est supérieur à celui des SSBN des projets 667BDRM ! La marine soviétique est la seule à connaître une telle évolution. 61 unités sont mises en service.

Le troisième est celui des sous-marins nucléaires d'attaque, avec 84 unités admises au service actif. Le tonnage passe de 3064 à 8140 t.

A la différence des autres grands marines mondiales, la mise en service de sous-marins d'attaque à propulsion non nucléaire (Diesel - électrique ou propulsion "unique") se poursuit. Le nombre des mises en service chute certes très fortement, mais leur rôle est jugé essentiel pour les mers fermées et les zones côtières. 457 unités sont recettées pour la période, mais la quantité qui prévalait jusqu'à la fin des années 50 (339 mis en service avant 1958) laisse peu à peu la place à la qualité, avec des sous-marins plus élaborés, capables de mener de missions de longue durée sur tous les points chauds (dans tous les sens du terme) du globe. Le tonnage passe de 392 t à 2350. Cette catégorie connaît aussi le fiasco du rêve de la propulsion unique avec les 30 sous-marins du  projet 615 / A615.

Les sous-marins lance-missiles à propulsion classique ferment la marche, les SSB  (23 unités) connaissant leur pic entre 1959 et 1963, les SSG (16) entre 1963 et 1968.

Répartition des constructions neuves selon les différentes catégories

(On a exclu toutes les unités comme les expérimentaux, mini-sous-marins ....)

Le tableau des unités mises en service année par année est consultable en cliquant ici

 

Évolutions marquantes

- nucléaire (montrer évolution proportion): 251 unités construites

- missile

    - balistique

    - anti-surface

- torpilles

    - 650 mm

    - Shkval

- senseurs

 

Les accidents

1968 24 mai le K-27 du projet 645, (équipé de réacteurs à métal solide) connaît vers 12 h 00 un très important accident nucléaire. Au moment de réduire de vitesse, en allure avant toute, suite à une fuite du circuit primaire du réacteur bâbord, une barre du système de régulation sort de son logement. La puissance du réacteur bâbord diminue fortement et elle passe de 83 à 7% en 60 à 90 s. Surchauffe du réacteur, et destruction des éléments combustibles. Très violent rayonnement Gamma. Tout l'équipage est contaminé (le niveau atteint plus de 150 r/h). A 12 h 15, retour en surface pour rallier la base en quatre heures. Toute la flotte du Nord est mobilisée pour éviter une catastrophe décrite aujourd'hui comme identique à Chernobyl. 9 morts. 30 membres de l'équipage décèdent entre 1968 et 2003 à cause de leur irradiation, certains ayant encaissé plus de 1000 R.

1989 7 avril au retour d'une mission, le K-278 projet 685 Plavnik Mike coule en mer de Barents suite à un double incendie

 

 

Activités

de 1970 à 1990, 338 cas de fuites radioactives sur les générateurs de vapeur, pouvant aller de 6000 à 90 000 Roentgen

1967 - 1995 2584 patrouilles de SNLE, dont 167 en Méditerranée

 

Faits marquants

1950 décembre le sous-marin M-105 type M série 12 est équipé d'un revêtement anéchoïque sur sa coque externe

1955 29 juillet essai nucléaire pour une tête destinée à une torpille. Semipalatinsk, à partir d'une plate-forme à 2,5 m du sol. Code RDS-9

16 septembre lancement de missile balistique en surface par le B-67 (projet V-611): 1er sous-marin au monde à le faire

  21 septembre essai nucléaire n°22, Code RDS-9. Essai d'une torpille T-5 à tête nucléaire. Explosion à 12 m en dessous de la surface.

1956 5 janvier l'amiral Sergey Georgyevich Gorshkov est nommé commandant en chef de la Flotte. Il en était adjoint depuis 1955

  16 juillet 7 août le S-87 (projet 613 Whiskey) est le 1er sous-marin soviétique à accomplir une mission opérationnelle autonome, pour recueillir des informations sur la présence navale américaine dans le Pacifique. Passe le méridien 175° Ouest, ayant ainsi parcouru presque toute la partie nord du Pacifique    

  5 septembre 19 décembre le B-63 (projet 611) réalise une mission opérationnelle autonome de 75 jours en plongée, première dans la marine soviétique. 7124 N.

1957 9 juin le S-229 (projet V613) est le premier sous-marin soviétique à réussir un lancement de missile en plongée

   juin établissement de la 5ème escadre en Méditerranée

 3 septembre le B-66 projet 611 Zulu est le premier sous-marin soviétique à franchir l'équateur en plongée, allant jusqu'à la latitude 6 degrés sud

  10 octobre sur le polygone de Novaya Zemlya, le S-144 (projet 613) tire deux torpilles à tête nucléaire T-5, à une distance de 10 km et une profondeur de 35 m. Les sous-marins cibles S-84 (Type S, placé à 250 m de l'épicentre), et S-20 (Type S Série 9Bis2, à 310 m de l'épicentre) sont coulés, tandis que le S-19 (type S Série 9Bis2 ) reste à flot, mais dans une situation d'incapacité de manoeuvre. Deux destroyers et 2 dragueurs sont aussi coulés. Essai nucléaire n°48. Code RDS-9

1958 été automne transit flotte du Nord - flotte du Pacifique par la Route maritime du Nord du B-89 du projet AV611. Premier sous-marin lance missiles à le faire.

   décembre ratification du plan à 7 ans (1959 – 1965) de conception et de construction de sous-marins nucléaires. Il incluait un sous-marin ASM de taille moyenne, armé de torpilles et équipé d'un système acoustique perfectionné (projet 671)

1959 27 octobre - 1960 24 mars transit flotte du Nord - flotte du Pacifique par le sud en contournant l'Afrique et l'Australie pour les sous-marins B-88 et B-90 (projet 611 Zulu). Mission Priliv, en compagnie du ravitailleur Mikhail Kalinin et du pétrolier Vilyuysk. 23 000 N en 150 jours

1960 août  les S-351 et S-352 (projet 613) sont les premiers sous-marins soviétiques à franchir en surface les détroits turcs

  10 septembre 1er lancement réussi de missile balistique en plongée pour l'URSS par le B-867 (projet PV-611), profondeur 30 m vitesse 3,2 noeuds. Le missile a parcouru 125 km [voir avec 1957 3 septembre]

1960 - 1961 hiver le B-71 (projet 611) effectue une mission opérationnelle qui le conduit jusqu'en Antarctique, ce qui constitue une première pour la marine soviétique

1961 20 octobre le K-102 (ex B-121) du projet 629 Golf I lance un missile R-13 dans sa version mégatonnique sur le polygone de Novaya Zemlya (essai n°121, Exercice Raduga)

   27 octobre essai nucléaire n° 126 à Novaya Zemlya. Exercice Korall. Torpille 16 kT Explosion en surface

1962 24 mars - 15 mai le K-21 (projet 627A Kit / November) effectue une mission de 51 jours, parcourant 10124 nautiques (dont 8648 en plongée). Première mission de ce genre pour un sous-marin nucléaire soviétique, avec 50 jours sous les glaces

 17 juillet le K-3 (projet 627 November) est le premier sous-marin soviétique à faire surface au pôle Nord

  5 août 12(?) sous-marins soviétiques sous pavillon indonésien exercent un blocus sur le sud de la Nouvelle Guinée, en soutien aux autorités indonésiennes en lutte contre les Pays Bas en mer d'Arafura

1963 premières missions de sous-marins du projet 629 Golf I armés de missiles balistiques à têtes nucléaires au large de la côte est des USA

  28 juillet 15 septembre le K-133 (projet 627A Kit / November) effectue la première mission pour la marine soviétique de 51 jours en Atlantique, jusqu'au niveau de l'Équateur

  3 au 12 septembre le K-115 (projet 627A) est le premier sous-marin soviétique à effectuer un transit Flotte du Nord - Flotte du Pacifique par l'Arctique

1965 mai juin le S-65 (projet 613RV) procède aux premiers lancements de maquette flottante de la torpille-fusée Shkval

   7 juin les quatre flottes sont décorées de l'ordre du Drapeau Rouge (la flotte de Baltique pour la 2ème fois)

1966 première mission opérationnelle en Méditerranée d'un sous-marin du projet 651 Juliett (K-85)

   1 février 25 mars le K-133 (projet 627A)  rallie en compagnie du K-116 (projet 675) la flotte du Pacifique par le passage de Drake (Amérique du Sud)

1967 établissement de la 8ème escadre en océan Indien

1968 établissement de la 7ème escadre en Atlantique nord et de la 10ème en mer de Chine

    20 février le K-181 (projet 627A Kit / November) est le premier sous-marin de l'après guerre à recevoir l'Ordre du Drapeau Rouge

1968 octobre - 1969 mai  Les B-95 et  B-98 effectuent la mission de déploiement lointain Priliv-2 qui les mènera de Severodvinsk jusqu'au banc de la Fortune et à Vladivostok, où ils restent 3 mois en entretien avant de revenir par le même chemin. 35000 N en 22 mois. Ils rallient Kronstadt à l'issue

  27 décembre  le K-181 (projet 627A Kit / November) effectue la première escale d'un sous-marin nucléaire russe dans un port étranger (Alexandrie, Égypte)

1969 septembre le K-207 (projet 667A Navaga Yankee I) est le premier sous-marin soviétique à atteindre la profondeur de 400 m

   1er septembre le Comité Central adopte le plan de développement de 10 ans (1969 - 1980). Pour les sous-marins, il prévoit la construction de 170 unités, dont 122 nucléaires

1970 avril exercice Okean-70

1971 8 janvier - 19 mars transit flotte du Nord - flotte du Pacifique par le sud (détroit de Drake) du K-408 (667A). Accompagné par le K-128 (675 Echo II) ?

1971 31 août le K-411 (projet 667A Navaga Yankee I) est le premier sous-marin lance-missiles à atteindre le pôle Nord en plongée

1972 mars avril transit flotte du Nord - flotte du Pacifique du K-415 (projet 667A Navaga / Yankee 1) par le détroit de Drake (Amérique du sud) avec patrouilles opérationnelles [19 000 N]

   26 mai signature du traité SALT-1 limitant la flotte sous-marine stratégique soviétique à 62 sous-marins avec 950 missiles

1972 28 juillet le K-245 (projet 667A) effectue un tir de missile à l'équateur au large de l'Amérique du Sud et le 21 octobre tir de missiles au pôle Nord

1974 20 janvier - 5 mai transit flotte du Nord - flotte du Pacifique du K-314 Projet 671V Yorsh Victor I en compagnie du K-201 (projet 670) via Atlantique, océan Indien (escale à Berbera du 10 au 25 mars) et détroit de Malaisie. 120 jours 25 000 N

1974 au printemps 1er tir de missile balistique en immersion statique de la marine soviétique par le K-444 projet 667A Navaga Yankee

1975 Le  S-49 (projet 633RV) lance avec succès un missile ASM Vodopad depuis la profondeur de 240 m (première mondiale)

   1er- 27 avril exercice Okean-75

1980 le K-457 (projet 667B Murena / Delta I) est le premier sous-marin à effectuer un lancement de missile balistique après avoir percé la banquise

1981 septembre le K-255 (projet 671 Shchuka Victor III) est le premier SSN à effectuer un  transit inter flotte dans les sens flotte du Pacifique - flotte du Nord

   21 octobre opération de sauvetage en faveur du sous-marin S-178 du projet 613 Whiskey, coulé par 31 m de fond après sa collision avec le cargo Refrizherator 13, par le S-486 (projet 940 Lenok / India). Première mondiale

1982  le K-92 (projet 667BD Murena-M Delta II), en mission sous la banquise arctique, créé une polynie artificielle par le  tir d'une torpille de combat à proximité du pôle Nord. Il lance ensuite  deux missiles balistiques en surface dans l'orifice ainsi obtenu

25 janvier (1981?) - 1983 25 avril au cours d'une IPER, le K-55 (projet 658 Hotel) est modifié en projet 658U (sous-marin relais de communication et PC) au chantier Zvezda. On y installe également le prototype du SOKS (système de pistage non acoustique)

1984 13 mai explosion de la plus grande partie du stock de missiles de flotte du Nord (Arsenal d'Okolnaya, 69°5'39"N  0 33°30'4"E). Au moins 400 morts

4 août le K-278 du projet 685 Plavnik / Mike atteint la profondeur record de 1000 m

1985 29 novembre l'amiral Sergey Georgyevich Gorshkov est mis à la retraite et remplacé par l'amiral Vladimir Nikolaïevich Chernavin

   à partir de cette année, Mésange barbue au large de Bangor http://forums.airbase.ru/2016/05/t92862--operatsiya-usataya-sinitsa.503.html

1986 19 mai tir d'un missile balistique raté en surface à quai à Porchinkha à bord du K-424 (projet 667BDR). Du fait d'un arrêt du propulseur, le missile retombe sur la porte du tube n°7 et incendie le pont supérieur. Le feu est combattu par des navires de secours. Un hélicoptère apporte deux heures après les produit nécessaires à la neutralisation des ergols. L'adjoint du commandant en chef de la flotte du Nord, le vice-amiral Gromov souligne l'efficacité de l'équipage dans l'affaire. Le bâtiment est mis hors de cause

1987 mai opération de test des défenses ASM US par 5 sous-marins du projet 671RTM Shchuka Victor III  (opération Atrina)

 

Coopération avec les marines étrangères

Cette période voit aussi le soutien soviétique aux pays frères et amis. Plusieurs marines vont ainsi recevoir des sous-marins, soit à titre de prêt, de don ou vendus à des prix très bas.

   1. Chine populaire

 En 1954 - 1955, la république populaire de Chine (RPC) reçoit ainsi  

   - 4 sous-marins moyens du type S série 9Bis

  - 4 petits sous-marins type M série 15

unités prélevées sur la dotation de la flotte du Pacifique

 

Autres documents

Vidéo sur les sous-marins nucléaires de 2ème génération  http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=TQaqMgXbXB4

Dernière mise à jour: 10 août 2017

© Soumarsov 2008 / 2017

Cherchez avec freefind
[Home][Sous-marins][1945 - 1992]