Cherchez avec freefind

 

                        Inactif         Inactif         Inactif      

Constatant que les sous-marins des série VI et VIBis construits dans les années 1934-1935 présentaient de nombreuses insuffisances, l'ingénieur P.I. Serdyuk proposa de poursuivre la construction de petits sous-marins, en modifiant profondément ces projets. Comme leurs prédécesseurs, les sous-marins de ce nouveau projet étaient à simple coque soudée, avec une ligne d'arbre unique.

  Ils comportaient six tranches au lieu de quatre, le ballast principal était divisé en cinq caisses et la caisse de flottabilité supprimée. Les clapets et vannes Kingston étaient tous dotés de commandes à distance. La propulsion Diesel électrique (hybride parallèle) comportait un moteur Diesel 38K8 d'une puissance de 800 Cv à 600 t/min. Le moteur électrique principal développait lui 400 Cv à 450 t/min, soit deux fois celle des séries précédentes. Les vitesses en surface et plongée s'en trouvaient améliorées, tout comme la distance franchissable. La batterie se composait de deux groupes de 56 éléments ML-2, donnant une puissance doublée par rapport aux anciennes séries.  Tout comme précédemment, le moteur électrique était commun à la pompe de cale et au compresseur d'air HP. Mais la construction de l'ensemble était complètement modifiée pour parer aux défauts constatés antérieurement. Les mouvements entre les caisses d'assiette s'effectuaient par le biais d'un pompe électrique D-4, en lieu  et place d'une pompe manuelle. Les ballasts pouvaient être soufflés par le  moteur Diesel, ce qui réduisait de manière significative l'émersion. On gagnait ainsi jusqu'à 3 minutes en cas d'urgence. La prise de plongée était par ailleurs réduite de 47 secondes. Le périscope PZ-7 était hissé depuis le kiosque mais pouvait aussi être utilisé depuis le central. L'utilisation depuis le kiosque permettait d'accroître l'immersion périscopique jusqu'à 4,2 m. Les conditions d'habitabilité étaient améliorées, par le biais d'un ré-aménagement des couchages et d'une refonte de la ventilation.

  Deux unités ont été construites au chantier n° 196 de Leningrad, les M-87 et M-88. Mais visiblement, tout n'était pas parfait. Et la série sera poursuivie sous le nom de type M série 12Bis après 1937. La première unité sera distinguée par l'appellation de la garde au cours de la 2ème guerre mondiale. La seconde unité disparaît en mer de Barents en octobre 1943, après 21 missions de combat.

 

Dernière mise à jour 2 janvier 2017

© Soumarsov 2008 / 2017

[Home][Sous-marins][1917 à 1945][Série 12]