Cherchez avec freefind

 

                        Actif        Inactif         Inactif      

 

Nom russe ANCHAR (Анчар)

Code OTAN PAPA

Classification soviétique Sous-marin (nucléaire) lance-missiles aérodynamiques

(КрПЛ / АКрПЛ) [KrPL ou AKrPL]

Classification OTAN SSGN

Surnom: Zolotaya Ribka

Copyright: http://atrinaflot.narod.ru/1_submarines/02_plark_661/0_661.htm

 

Aux yeux de la marine soviétique, le projet 661 ANCHAR PAPA devait constituer la nouvelle génération de sous-marins lance-missiles aérodynamiques. Ce type de sous-marin était tout particulièrement destiné  à l'attaque des groupes aéronavals américains. Quatorze variantes et six complémentaires furent étudiées par les ingénieurs des divers instituts de recherche, quelque peu sceptiques devant les performances  demandées

 

Les critères qui ont présidé à  sa réalisation  étaient:

- tir de missiles anti-surface en plongée à distance de sécurité (jusqu'à 70 km)

- vitesse élevée, sinon très élevée pour d'une part permettre un déploiement sur zone dans des délais très réduits, et d'autre part de mieux se positionner avant le tir.

La réalisation a  mis  de longues années à aboutir. La coque en titane a  posé pas mal de difficultés, notamment au niveau des soudures. Le prix en a été en conséquence, et le sous-marin a reçu le surnom de " Zolotaya Ribka" [petit poisson d'or].

 

Il a  battu  le record du monde officieux  de vitesse en plongée pour un sous-marin, avec une vitesse de 44,7 noeuds [soit près de 83 km/h !!!] en 1971. Mais cette vitesse est atteinte au prix d'un niveau de bruit ahurissant (on évoque un niveau de  100 db dans le central), et provoque une usure accélérée d'éléments de coque.

 

La série de 10 unités prévue à l'origine a  donc été  abandonnée et la marine soviétique a préféré se tourner vers les projets 670 et 670M, beaucoup moins chers, et somme toute tout aussi efficaces dans cette mission selon ces  critères.

 

La possible modification / modernisation du projet 661 a été aussi abandonnée, le lancement de l'ensemble des missiles  en une seule salve posant d'énormes problèmes de ré-aménagement des caisses de compensation, pour conserver une stabilité satisfaisante en immersion pendant  les tirs. La coque épaisse en titane, déjà difficile à réaliser, se prêtait difficilement à une modification de cette ampleur.

 

Dernière mise à jour: 6 juin 2010

©   Soumarsov 2008 / 2016

[Home][Sous-marins][1945 - 1992][SSGN][Projet 661]