Actif    Inactif     Actif    

 

Nom russe: YASEN (Ясень) [Frêne]

Code OTAN : GRANEY

Classification russe Sous-marin nucléaire lance-missiles aérodynamiques  (ПЛАРК) [PLARK],

ou encore Sous-marins multi-missions lance missiles aérodynamiques (МПЛАТРК) [MPLATRK]PLATRK]

Classification OTAN: SSGN

Copyright inconnu

Cet éclaté n'est pas d'excellente qualité , mais il présente au moins l'avantage d'une représentation assez proche de ce que l'on peut lire:

sonar sphérique de gros volume à l'avant, TLT à hauteur du kiosque, tubes de lancement verticaux pour les missiles quasiment au centre.

 

Dès 1977, les autorités de la marine soviétique entament une réflexion sur les sous-marins nucléaires de 4ème génération. Ce plan finit par être adopté par les plus hautes autorités de l'état soviétique en 1985. Ce plan prévoit entre autres un sous-marin nucléaire non stratégique capable de remplir tout un éventail de missions (attaque de porte-avions, de sous-marins, de cibles terrestres...), et destiné à remplacer à lui seul plusieurs projets de sous-marins.

Le bureau d'études Malakhit est chargé du projet 885 YASEN à la fin des années 80. Le cahier des charges prévoit qu'il soit équipé du système d'armes anti-surface Oniks.

Mais la disparition du Pacte de Varsovie puis l'effondrement de l'URSS vont conduire à repenser le projet.

De plus, les conditions économiques ne vont pas permettre de poursuivre le projet qui visiblement a été arrêté en 1995, peut-être avec la mise à l'eau de la coque en cours de construction. Le projet aurait été repris en 2005 - 2006, puisque la presse russe, relayant les autorités de la marine russe, fait état d'une admission au service actif attendue en 2010.

La première unité, le Severodvinsk, appartient à la variante 08850 du projet. Le second, le Kazan, appartient déjà à la variante 08851 du projet, alias Yasen-M. 

La production annoncée ouvertement varie de trois à cinq unités pour l'instant, six selon l'annonce faite le 31 janvier 2011. On est bien loin des 30 initialement prévues. La troisième unité (projet 08551) devait être mise sur cale avant la fin de l'année 2011.

Selon le contrat négocié en novembre 2011 pour la production de 4 projets 08551, le prix unitaire de production (hors études) s'élève à 41 milliards de roubles (soit à peu près 1 milliard d'Euro), prix auquel il faut rajouter les 13,4 millions de roubles (320 millions d'Euro) payés au bureau d'ingénierie Malakhit . Soit un prix unitaire total pour les 4 unités venant après le Kazan de 44,3 milliards de roubles (environ 1,06 milliards d'Euro).  La construction du Kazan (hors étude) a coûté 47 milliards de roubles (environ 1,1 milliards d'Euro). Le prix indiqué le 6 mars 2012 est de 30 milliards de rouble (soit environ 771 M€). Ce contrat finance donc 5 unités avec le Kazan, ce qui devrait aboutir à une série de six unités avec le Severodvinsk.

Selon une annonce faite le 19 mars 2013 la série devrait s'arrêter à 7 (toutes versions confondues), dont six d'une version modernisée (projet 885M). Les vannes et dispositifs d'amortissement de 5 derniers seront produites par la société Armalit-1, après l'accord signé avec Sevmash le 6 juin 2013.

Seul le K-560 Severodvinsk a été admis au service actif le 17 juin 2014. Entre 2011 et 2013, le sous-marin a mené 14 campagnes d'essai, dont 4 pour la dernière année, et il a achevé le dernier cycle de ses essais constructeurs le 11 octobre. Il est affecté à la flotte du Nord (11ème diviziya de sous-marins). Il devrait rester dans cette flotte à l'avenir.

Les unités du projet 885M sont décrites sur ce lien

Dernière mise à jour: 8 février 2017

© Soumarsov 2008 / 2017

Cherchez avec freefind
[Home][Sous-marins][Après 1992][SSN][Projet 885]